MDLC / Festival des Musiques Insolentes
2, place Auriol 83510 Lorgues
mdlc@mdlc-lef.com

Festival des Musiques Insolentes 2012
10ème édition
# Barjols # Toulon # Hyères # Draguignan #

A propos de l’insolence … de confronter dans une même soirée, de mettre sur le même plan des musiques anciennes, traditionnelles (présentées dans leur forme la plus vivante), des musiques radicales improvisées, des musiques bruitistes issues du rock, des descendances du free jazz, du cinéma expérimental et sonore, des installations d’artistes, bruissantes ou murmurantes …

De cette insolence qu’on trouve dans l’expression «une insolente facilité» / une apparente et déconcertante aisance à s’approprier tout type d’espace, à s’adapter à n’importe quel partenaire de jeu, et à nous emmener aussitôt dans un univers singulier et bouleversant …
Th. Azam

ill. Mihael Milunovic 2012 (droits réservés)


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::RETOUR

DIAPORAMA




10ème édition

19 > 27 octobre 2012


# Barjols # Toulon # Hyères # Draguignan #

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 
 

> Vendredi 19 Octobre :: BARJOLS :: Exposition :: artmandat - les perles & Cinéma l'Odéon :: El Gusto SAFINEZ BOUSBIA

> Samedi 20 Octobre :: TOULON Librairie Contrebandes :: MAZEN KERBAJ & SHARIF SEHNAOUI Liban
Exposition et Concert acoustique

> Samedi 20 Octobre :: HYÈRES Théâtre Denis :: SIBONGILE MBAMBO Afrique du Sud / ÉRIC CHENAUX Canada

> Dimanche 21 Octobre :: HYÈRES Théâtre Denis :: WORMHOLES Liban /
DAUNIK LAZRO
France JEAN-FRANÇOIS PAUVROS France ROGER TURNER Angleterre

> Mardi 23 Octobre :: DRAGUIGNAN Théâtres en Dracénie :: QUATUOR GIOVANNA MARINI Italie /
KIM MYHR Norvège JIM DENLEY Australie INGAR ZACH Norvège

> Mercredi 24 Octobre :: DRAGUIGNAN Théâtres en Dracénie :: ÉRIC CHENAUX Canada / DAS SIMPLE France

> Samedi 27 Octobre :: BARJOLS les perles - artmandat :: MICHAEL SNOW Canada / AHRAM LEE Corée du Sud /
PIP CHODOROV France Cinéma :: Holy Motors, LÉOS CARAX

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Dessin - Installation
:::: AHRAM LEE « Une Impression »
artmandat - les perles - 19, Rue Pierre Curie 83670 BARJOLS
06 72 79 97 54

De 19h00 à 20h45
Projection de Michael Snow diffusée uniquement au finissage, samedi 27 octobre 2012.

 

Cinéma
Cinéma L' Odéon > 21h00

vendredi 19 octobre - 21h
film : El Gusto
réalisation : SAFINEZ BOUSBIA
avec : Mamad Haïder Benchaouch, Rachid Berkani
durée : 1h33


La bonne humeur - el gusto - caractérise la musique populaire inventée au milieu des années 1920 au cœur de la Casbah d'Alger par le grand musicien de l'époque, El Anka. Elle rythme l'enfance de ses jeunes élèves du Conservatoire, arabes ou juifs. L'amitié et leur amour commun pour cette musique qui "fait oublier la misère, la faim, la soif" les rassemblent pendant des années au sein du même orchestre jusqu'à la guerre et ses bouleversements. El Gusto, Buena Vista Social Club algérien, raconte avec émotion et bonne humeur comment la musique a réuni ceux que l'Histoire a séparés il y a 50 ans.

Cinéma l' Odéon -
Rue du Barri 83670 BARJOLS
Un partenariat Polymages / F.M.I. / Municipalité de Barjols
Entrée : 4 euros
Cinéma l'Odéon -
Rue du Barri 83670 BARJOLS
http://www.polymages.fr/Polymages_-_Accueil.html

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Pour écouter un extrait cliquez ici
Enregistrement Alain Michon le 20 octobre à la Librairie Contrebandes.



Exposition et Concert acoustique

## Samedi 20 octobre
17h30 > Librairie Contrebandes > TOULON ##
Entrée libre.

mazen kerbaj mazen kerbaj mazen kerbaj

:::: MAZEN KERBAJ & SHARIF SEHNAOUI

Mazen Kerbaj est né en 1975 à Beyrouth où il vit et travaille aujourd’hui. Passionné par la BD, il est diplômé de l’ALBA (Académie Libanaise des Beaux-Arts) section arts graphiques et publicité (spécialité illustration). En 2000, il publie son projet de diplôme « Journal 99 », un journal intime sous forme de bande dessinée. Ses dessins, au ton caustique et engagé, sont rapidement publiés dans plusieurs magazines libanais tels que l’Orient Express, La revue du Liban, le Commerce du levant. Par la suite, il édite lui-même huit autres livres et de nombreuses histoires courtes. Il est considéré comme l’un des précurseurs de la bande dessinée alternative au Liban. Aujourd’hui, Mazen Kerbaj expose régulièrement ses dessins au Liban et en France (« Gens de Beyrouth » à Albi en mai 2005 et à l’Espace SD à Beyrouth, en octobre 2005).

Sharif Sehnaoui est guitariste et improvisateur. Aussi bien électrique qu'acoustique, préparée ou non, c'est aux possibilités intrinsèques de la guitare qu'il s'intéresse plus particulièrement, sans l'utilisation d'effets ou d'électronique.
Il réside à Beyrouth où il est né, après avoir passé une décennie à Paris, où il a commencé sa carrière en tant qu'improvisateur, jouant notamment aux Instants Chavirés dans de nombreuses formations. Il a, depuis, joué sa musique tout autour du monde aussi bien à Chicago (Soundfield) qu'à Moers, à Nickelsdorf (Konfrontationen), à Mulhouse (Météo Music Festival), à Berlin, Riga ou Graz.
Au Liban, il a activement contribué à l'émergence d'une scène expérimentale. Avec son complice Mazen Kerbaj, il a crée le Festival "IRTIJAL" en 2000, un Festival international annuel qui reste jusqu'à maintenant le seul événement consacré à ce type de musique dans le monde arabe.
http://www.kerbaj.com/
http://www.sharifsehnaoui.net/


Exposition jusqu'au 10 Novembre 2012.
Ouvert du mardi au samedi : 10h00 à 14h00 & 15h30 à 18h30.
Contrebandes - Librairie d'Images > 37, Rue Paul Lendrin 83000 TOULON

04 94 89 66 39 http://www.contrebandes.net/

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Concerts
## Samedi 20 octobre 20h30 > Théâtre Denis > HYÈRES ##

:::: SIBONGILE MBAMBO

Sibongile Mbambo
, voix, Bongi-Box
Fred Salles, guitare
Dimitri Reverchon, percussions
Lamine Diagne, instruments à vent


Photo Jean-Louis Girard

Il y a d’abord la voix. Elle porte un chant intense, rythmique et envoûtant, profondément sud-africain. Sibongile Mbambo chante en xhosa, sa « musique mère ». Cette langue crépite comme un feu, au rythme des claquements de langue percussifs qui accompagnent certaines consonnes.
Prenant sa source dans les traditions xhosa des collines et des plaines d’Afrique du Sud, son inspiration plonge dans la réalité urbaine des grandes villes africaines, faites de confrontations et de rencontres. Elle en ressort riche et généreuse, célébrant une culture de l’échange que Sibongile a retrouvée en débarquant à Marseille, éternel creuset cosmopolite.
A la fois puissante et aérienne, la musique de Sibongile Mbambo fait entendre cette traversée, cet état de perpétuelle transition. Ses compositions naissent au rythme du udu ou de sa « Bongi-Box », une caisse qui la suit depuis Cape Town et lui sert de tambour basse. Viennent ensuite s’y mêler les notes tissées par la guitare de Fred Salles, en écho familier au maskanda zoulou, les percussions de Dimitri Reverchon et le souffle peul ou jazz des instruments à vent de Lamine Diagne.


Sibongile Mbambo par A7production

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

:::: ÉRIC CHENAUX

http://cstrecords.com/eric-chenaux/
Eric Chenaux / Irtijal - Beyrouth

Eric Chenaux est l’une des figures les plus iconoclastes, prolifiques et respectées de la scène de Toronto. Un virtuose guitariste expérimental s’étant dédié depuis plus de deux décennies à une communauté artistique comprenant le post-punk, la scène lo-fi, le folk, des compositions multi-media et la musique improvisée. Signé sur le label de choix canadien Constellation (Godspeed You Black Emperor, A Silver Mt Zion, etc…), il vient de sortir un troisième disque solo somptueusement sobre et posé, dans un registre de ballades hautement contemporaines, avantgardistes et aventureuses. Elu parmi les 50 meilleurs albums de l’année dans la catégorie "avant-rock" par l’incontournable magazine anglais The Wire, Eric Chenaux délivre une majestueuse exploration/torsion du langage folk avec une approche autrement personnelle et unique faite de lignes mélodiques sinueuses parsemées de berceuses atmosphériques. Une approche stupéfiante, sérieuse, sincère et superbement berçante.
Le tout avec une simple guitare acoustique aux cordes de nylon omniprésente, colonne vertébrale au timbre profond, soutenant les chansons de Chenaux. Un jeu de guitare complètement ouvert, entremêlant, entrechoquant allègrement et très subtilement divers phrases, sons et mélodies.
Eric Chenaux produit actuellement l’une des plus subtilement sophistiquées et satisfaisantes musiques avant-folk.
Une perle introspective à l’intensité langoureuse et mélancolique.

Tarifs: 8 et 12 euros

06 82 92 34 61
Théâtre Denis –
12 Cours de Strasbourg 83400 Hyères

 

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Pour écouter un extrait cliquez ici
Enregistrement Alain Michon le 21 octobre au Théâtre Denis.

 

Concerts
## Dimanche 21 octobre
19h00 > Théâtre Denis > HYÈRES ##

:::: WORMHOLES
Sharif Sehnaoui, guitare
Mazen Kerbaj, trompette, dessin

Epuisement de l’encre et de la tonalité. Netteté et flou de la tache. Pointillé, doigté. Superposition de transparents grisés, nappe de sons. Bande noire qui traverse le cadre pour un changement de phrase. Rythme varié des transformations. Trait acide de la plume sur les basses de la guitare
La question d'un duo musique et dessin a été récurrente depuis les tout débuts de la relation artistique entre Mazen Kerbaj et Sharif Sehnaoui.
Mais quelle forme cela devait-il prendre ?
En 2008, Mazen a proposé un nouveau système qu’il avait développé et qu’il pouvait emmener pour ses performances. Cela consistait à dessiner sur une plaque de verre, utilisant tout un étal de pots d'encres, de verres d'eau, de solvants, de brosses et d'autres ustensiles plus ou moins identifiables. Avec ce procédé, le son et les éléments visuels sont improvisés et n’existent que pour la durée de la performance. Rien n’est permanent ni préparé, les tracés ont leur propre parcours et se modifient constamment. Il est possible d'arrêter le son en écrasant les cordes de la guitare avec la main, comme il est possible d'effacer le dessin d'un seul geste. Les possibilités d’interactions sont alors considérables. Wormholes est une tentative pour ouvrir un espace entre deux disciplines artistiques, permettant à chacune de donner un sens différent à l'autre.
C'est aussi l'aboutissement de plus de 12 années de collaboration artistique.


Photo : Tanya Traboulsi

 

 


Une Coproduction Irtijal / Musiques Insolentes.
http://www.irtijal.org/TheMill/home.html
http://www.sharifsehnaoui.net/
http://www.kerbaj.com/

 

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Pour écouter un extrait cliquez ici
Enregistrement Alain Michon le 21 octobre au Théâtre Denis.

 

:::: CURARE
Daunik Lazro, saxophone baryton
J.F.Pauvros, guitare
Roger Turner, batterie, percussions

Trois énergies primitives et sophistiquées à la fois qui recourent aux saxophones, guitares et percussions, de préférence de manière iconoclaste, pour atteindre à d'inédits émois sensoriels.
Curare - Sur le papier – et pour peu qu'on ait écouté, ces dernières décennies, les travaux respectifs de Daunik Lazro, Jean-François Pauvros et Roger Turner – pareil attelage est diablement prometteur... Et l'auditeur déjà se met à désirer, échafauder, si ce n'est planifier ses scénarios : énergie rock et décharges soniques... C'est aller trop vite, car sur scène puis au disque (vinyle ou compact), c'est mieux encore, et au-delà du power trio fantasmé – pas plus de Lazro en sax macho, que de Pauvros en musculeux du manche, ou de Turner cogneur. Ainsi à l'automne 2008, devant le public des Instants Chavirés, découpe-t-on des mobiles de tôle [Morsure, White Dirt], cherchant avec une patience tendue agencements et émergences (mais point encore les derniers outrages – Pauvros s'y connaît) : de la limaille, des copeaux, une mise en forme des plaques par chaudronnerie expérimentale, jusqu'au chant des métaux, à force de ferrailler. A Besançon, fin juin 2010 [En Nage, The Eye], l'affaire prend un tour plus direct et presque poisseux. À larges traînées de fraiseuse baryton, tandis que de part et d'autre on s'active au pied-de-biche, une fois les lames du plancher soulevées, on dégage, on pousse et fait monter une pâte à échardes qui se met à circuler, lyrique et bien bandée.


photo : ©emouvance

http://fr.wikipedia.org/wiki/Daunik_Lazro
http://www.emouvance.com/index.php?page=daunik-lazro
http://jf.pauvros.free.fr/
http://en.wikipedia.org/wiki/Roger_Turner_(musician)
http://www.roger-turner.com/

Tarifs: 8 et 12 euros
06 82 92 34 61
Théâtre Denis – 12 Cours de Strasbourg 83400 Hyères

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

## Lundi 22 octobre 18h30 > Concert à DATA > MARSEILLE
44, rue des bons enfants

:::: MAZEN KERBAJ & SHARIF SEHNAOUI

Entrée : entre 3 et 6 euros + 1 euro d’adhésion.
Une production Festival Chhhhhut en partenariat avec le Festival des Musiques Insolentes.
http://chhhhhut.wordpress.com/


 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Conférence
## Mardi 23 octobre
18h15 > Théâtres en Dracénie > DRAGUIGNAN ##

« Giovanna Marini, voix de la musique traditionnelle Italienne » par Thierry Azam.

Giovanna Marini construit depuis plus de quarante ans une oeuvre par bien des aspects unique dans le panorama musical européen. Alliant une formation académique et la connaissance approfondie des pratiques musicales traditionnelles et populaires, la compositrice, mais aussi la chanteuse, la pédagogue et la conteuse, tient un rôle d'exception dans la création contemporaine.

Entrée libre.
Réservations : Théâtres en Dracénie 04 94 50 59 59
http://www.theatresendracenie.com

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Concerts
## Mardi 23 octobre
20h30 > Théâtres en Dracénie - Grande Salle > DRAGUIGNAN ##

:::: Quatuor GIOVANNA MARINI

Du point de vue des serpents
Avec : Patrizia Bovi, Francesca Breschi, Patrizia Nasini, Giovanna Marini

Compositrice, chanteuse, pédagogue, conteuse : Giovanna Marini construit depuis plus de quarante ans une oeuvre unique dans la création contemporaine européenne. Nourrie d’enquêtes sur l’oralité dans les cultures traditionnelles italiennes, elle propose un nouveau mode de racontar-cantando où se mêlent avec une rare liberté d’invention des compositions polyphoniques réfractaires à toute étiquette. L’on y croise d’extraordinaires chanteurs et musiciens (depuis les traditions religieuses, rurales ou ouvrières jusqu’aux musiques d’avant-garde, en passant par le jazz), des musicologues de grande rigueur, mais aussi tous les cinéastes et metteurs en scène (Pier Paolo Pasolini, Dario Fo, Peter Brook, Pippo Delbono, etc.) pour lesquels elle a écrit.
Elle a fondé son Quatuor Vocal en 1976. Pour ses collaboratrices d’une longue vie de créations, Giovanna Marini compose des cantates dans lesquelles le chant, les sons et les couleurs vocales extraordinaires font écho à la réalité contemporaine. La cantate «Du point de vue des serpents» raconte encore une fois l’Italie, une Italie qui se perd petit à petit, avec son âme et ses trésors, en les remplaçant pourtant avec d’autres icônes, d’autres batailles, nouvelles, parfois inattendues, il vaut la peine de jeter un coup d’oeil intéressé à ce qui est en train de se passer. L’Italie a toujours cet aspect d’une blessure ouverte, fraîche, qui fait pleurer et rire aussi.
L’ancien se lie au nouveau sans vraiment le remplacer, et les deux cohabitent dans une grotesque danse amusante à raconter, on chante du très antique au très moderne sans aucune solution de continuité. Les vieilles disputes tragiques qui étaient vécues dans les familles à propos des changements de mentalité et toujours avec un côté de conflit religieux sont remplacées maintenant par d’autres disputes plus modernes, toujours tragiques, provoquées par les changements de la vie quotidienne trop rapides, les changements de valeurs même pas connus tant ils se succèdent rapidement sans que les gens puissent suivre et comprendre exactement ce qui se passe. C’est une valse frénétique dans le chaos le plus complet où les «serpents» triomphent avec leur souriante bêtise à double face qui semble rassurer tout le monde.
Un discours à faire... à chanter... à voir.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Giovanna_Marini                                                                                                                                                                     Photo : Mario Del Curto
http://www.giovannamarini.it/

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

:::: MURAL
Kim Myhr, guitare, cithare
Jim Denley, instruments à vent
Ingar Zach, percussions

Proposant une musique totalement improvisée, les trois musiciens, réunis en véritable groupe, parviennent à mener une élaboration commune où la narration délicate semble quasi écrite. Ici, le moindre détail sonore est capital et les atmosphères éthérées emmènent l’auditeur vers de larges espaces aux formes oniriques extrêmement variées. Une belle leçon d’écoute et d’attention que ces trois improvisateurs nous font partager.



http://www.kimmyhr.com/
http://www.myspace.com/mural3

Une Coproduction Irtijal / Musiques Insolentes.
http://www.irtijal.org

Tarifs adultes : 22 euros / 18 euros
Tarifs Jeunes : 15 euros / 11 euros

Réservations : Théâtres en Dracénie 04 94 50 59 59
Théâtres en Dracénie -
  Bd Georges Clémenceau 83300 DRAGUIGNAN
http://www.theatresendracenie.com

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Concerts
## Mercredi 24 octobre
20h30 > Théâtres en Dracénie Salle Lily Pons > DRAGUIGNAN ##

:::: ÉRIC CHENAUX

(Voir texte ci-dessus, samedi 20 octobre, Hyères)


Photo : Tanya Traboulsi


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

:::: DAS SIMPLE
Julius, fuzz bass
Z, high drumming
Arnaluxs, guitare
Ramon Kalifa, guitare, voix

Représentatifs d’une scène musicale alternative en pleine émergence, les quatre musiciens de Das Simple sont animés en permanence par des notions d’éclectisme et d’expérimentation. Entre chaos et complexité, tradition et modernité, intellectualisme et énergie débridée, lyrisme et critique sociale désabusée, leur démarche esthétique trace des lignes de (haute) tension sur lesquelles ils progressent en funambules, se prenant au jeu sans se prendre au sérieux, jouant comme l’alchimiste à la fusion des contraires.
La musique de Das Simple, excroissance du rock progressif et du rock psychédélique, s’enracine plus profondément encore dans les musiques traditionnelles et durcit son propos en étendant ses ramifications vers toutes les formes du rock contemporain, s’affirmant donc comme fervent indicateur des nouvelles musiques actuelles.



http://dassimple.com/


Tarifs adultes : 16 euros / 12 euros
Tarifs Jeunes : 11 euros / 7 euros

Réservations : Théâtres en Dracénie 04 94 50 59 59
Théâtres en Dracénie -
  Bd Georges Clémenceau 83300 DRAGUIGNAN
http://www.theatresendracenie.com

 

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

 

Installation/exposition
## Samedi 27 octobre > les perles - artmandat > BARJOLS ##

:::: MICHAEL SNOW

17h30

« Chords »

Michael Snow, né en 1929 à Toronto (Ontario), est un artiste contemporain canadien.
Son travail, couvrant de multiples domaines de la création, a fait de lui une figure majeure de l'Art contemporain canadien de l'après-guerre à nos jours. Il est en effet à la fois peintre, sculpteur, cinéaste, photographe plasticien et musicien. Dans les années 1950, il étudie la peinture et la sculpture. Ses oeuvres de l'époque passent de la figuration vers l'abstraction. Il est alors très marqué par l'art européen de Matisse, puis de l'Expressionnisme Abstrait américain, notamment du peintre Willem de Kooning. Vers la fin des années 1950, ses peintures et dessins vont de plus en plus vers une synthèse entre le sujet figuré et la surface de toile. Tables and Chairs, de 1957, fait le lien entre la surface d'une table schématisée et le tableau lui-même. Dès cette période, Snow s’intéresse de plus en plus à l'équivalence entre le sujet représenté et l'objet-tableau.
Lac Clair (1960, Musée des beaux-arts du Canada), du nom d'un lac où l'artiste passait ses étés d'enfance, présente une surface monochrome bleue, travaillée au pinceau, et entourée de quatre bandes qui longent le bord de la toile. Ces bandes forment un cadre ouvert qui suggère un étalement de la couleur en dehors de la surface de la toile (à la manière de Piet Mondrian) tout en la limitant sur celle-ci. C'est une oeuvre abstraite qui joue de la frontalité, mais c'est aussi un tableau-objet, notion absente de l'art expressioniste abstrait de l'époque. En cela, la conception que se fait Snow de l'art se rapproche des théories du minimalisme américain. Durant les années 1950, en parallèle avec son travail de peinture, il est employé dans les ateliers du cinéaste d'animation George Dunning.

 

:::: AHRAM LEE

vit et travaille à Marseille.

turn the table

boussoles alignées sur table tournante, 2012
exposition «clinamen», ateliernational, marseille, 2012

 

Principe d’incertitude
Son travail récemment présenté à Vidéochroniques nous avait époustouflés. Pour sa première expo personnelle à Marseille, Arham Lee continue de nous faire rêver en réunissant six pièces à l’AtelieRnaTional.
Tic-tac, Tic-tac, Tic-tac… Arham Lee compte les secondes, compte les silences, compte les pas… Arham Lee indique le Nord, l’endroit, l’envers, le devant, le derrière…
Avec des objets, elle organise un monde réglé comme du papier à musique, dans lequel les aiguilles tournent dans le bon sens, les lignes ne se chevauchent pas, les boussoles ne se dérèglent pas. Un monde qu’on pourrait croire imperturbable… Il suffirait pourtant qu’un grain de sable enraye la machine pour que l’équilibre se rompe. C’est juste avant la chute, avant que tout ne bouge, ne déconne, ne s’agite, que l’on se trouve avec l’artiste.
Chacune de ses œuvres fonctionne comme une énigme à élucider, d’où nos questionnements… Pourquoi toutes ces horloges, identiques, en ligne droite le long des murs de la galerie ? Belle heurette ou la mise en espace du temps qui passe… Comment marche ce ballet d’aiguilles de boussoles sur la table tournante Turn The Table ? Comment déchiffrer le message codé des cubes de sel alignés sur le sol (Gratte sel) ? Que penser de ce buffet pas encore entamé, au ras du sol ? Faites un pas et vous verrez… On ne vous donnera pas les réponses, l’art de la question étant le propre des œuvres d’Arham Lee.
A la fois visuelles et conceptuelles, les installations de l’artiste témoignent d’un parti pris méthodique, mathématique et parfois systématique qui rappelle François Morellet, dans sa façon de mêler raison et dérision.


Céline Ghisléry / Ventilo

http://ahramlee.net/

Du 29 sept. au 27 oct. 2012. Entrée libre.
Vernissage AHRAM LEE, le 29 sept. 18h30
Mi-Dit, AHRAM LEE, le 19 oct. de 19h00 à 20h45
artmandat - les perles -
19, Rue Pierre Curie 83670 BARJOLS
06 72 79 97 54
Un partenariat artmandat / F.M.I.

http://www.artmandat.com

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Cinéma
## Samedi 27 octobre > Cinéma l' Odéon > BARJOLS ##

19h00

film : Free Radicals, une histoire du cinéma expérimental
réalisation : PIP CHODOROV
France – 2010 – Couleur – 1h22
Avec : Hans Richter, Len Lye, Robert Breer, Peter
Kubelka, Ken Jacobs, Jonas Mekas, Stan Brakhage, Maurice Lemaître
….

Né à New York en 1965, Pip Chodorov est à la fois cinéaste et compositeur de musiques de films. Après des études de science cognitive aux Etats-Unis, il étudie la sémiologie à Paris. Membre de Light Cone, distributeur en charge de l’édition vidéo qui suscitera la création de Re :voir en 1998, il est spécialisé dans le film expérimental, historique ou contemporain. En 2003, il reçoit pour son travail d’éditeur le prix de l’Anthology Film Archives à New York.

LA CRITIQUE TV DE TÉLÉRAMA DU 08/10/2011
Ils sont tous là (ou presque !) : Jonas Mekas, Robert Breer, Len Lye, Stan Brakhage, Ken Jacobs, Peter Kubelka... et même Hans Richter, pionnier du cinéma d'avant-garde dont les Rhythmus des années 1920 ont inspiré tous ses descendants et créé des vocations.
Pip Chodorov, le réalisateur de ce documentaire très riche, est un enfant du sérail - son père, Stephan Chodorov, animait une émission sur le cinéma expérimental. C'est avec un plaisir communicatif qu'il a tendu son micro à ces vétérans de ce cinéma décalé qui ont hanté son enfance.
Mélancoliques mais toujours passionnés, Ken Jacobs ou Robert Breer évoquent les années d'or où ils récupéraient des bouts de films pour en faire des oeuvres d'art. « Mon ambition était de chambouler les Etats-Unis d'Amérique », confesse le premier, tandis que le second analyse le choc provoqué par ce nouveau courant artistique qui englobait toutes les formes alternatives au cinéma narratif. Venus des arts plastiques, ces auteurs entretenaient un rapport physique avec la pellicule 8 ou 16 mm, qu'ils déformaient, coloriaient, trouaient. Pip Chodorov n'hésite pas présenter de longs extraits et à jouer avec les correspondances d'un film à l'autre, d'une époque à l'autre. Un travail passionnant.

http://fr.blogs.dissidenz.com/2008/03/05/entretien-avec-pip-chodorov/


Un partenariat Polymages / F.M.I / Municipalité de Barjols
Entrée : 4 euros
Cinéma l'Odéon -
Rue du Barri 83670 BARJOLS
http://www.polymages.fr/Polymages_-_Accueil.html


::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Cinéma
## Samedi 27 octobre > Cinéma l' Odéon > BARJOLS ##

21h00

film : Holy Motors
réalisation : LÉOS CARAX
avec : Denis Lavant, Edith Scob, Eva Mendes
durée : 1h55

De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

Un partenariat Polymages / F.M.I. / Municipalité de Barjols
Entrée : 4 euros
Cinéma l'Odéon -
Rue du Barri 83670 BARJOLS
http://www.polymages.fr/Polymages_-_Accueil.html


Liens
M.D.L.C. - www.mdlc-lef.com
Théâtres en Dracénie - http://www.theatresendracenie.com
Artmandat - http://www.artmandat.com
Irtijal - http://www.irtijal.org
La Municipalité de Hyères -
http://www.ville-hyeres.fr
La Municipalité de Barjols -
http://barjols.net/accueil.htm
Polymages -
http://www.polymages.fr/Polymages_-_Accueil.html
Librairie Contrebandes - http://www.contrebandes.net
Mihael Milunovic - http://www.voicegallery.net/pdf/M.Milunovic_UNCOMFORTABLE-REALITIES_Catalogue.pdf
Festival Chhhhhut - http://chhhhhut.wordpress.com/


Contacts :
Thierry Azam
MDLC / Festival des Musiques Insolentes
2, place Auriol 83510 Lorgues
06 82 92 34 61
mdlc@mdlc-lef.com

 

Le Festival des Musiques Insolentes est organisé par MDLC en partenariat avec :
Théâtres en Dracénie
- Draguignan # Festival IRTIJAL – Beyrouth # Artmandat – Barjols # Municipalité de Hyères #
Municipalité de Barjols # Librairie Contrebandes
– Toulon # Polymages - Toulon.

         

           

Le festival bénéficie du soutien du Conseil Général du Var, du Conseil Régional P.A.C.A. et de la Ville de Toulon.

         

 

www.mdlc-lef.com